témoignages divers  

" La TCIC m apporte beaucoup ! C’est comme une sorte de thérapie du corps mais également de l’esprit ! Depuis que j’ai intégré les cours en septembre 2019 (cours du jeudi soir avec Emma). Je progresse dans bien des domaines, cela m’a permit de sortir de ma zone de confort !, je m’ouvre plus aux autres, je parle avec beaucoup plus d’aisance, je prends plus d’initiatives, je n’ai plus peur d’expérimenter de nouvelles choses, je deviens plus curieuse de tout... Que dire !! 
Je deviens actrice et non plus spectatrice de ma VIE ! pour ça merci !! c’est un plaisir de venir découvrir chaque jeudi de nouvelles expériences, ça m’enrichit toujours un peu plus ! »

Alexandra

Merci pour ce cadre, cette méthode, et ces multiples rituels mis en place qui nous donnent la possibilité d'exprimer nos singularités et sans avoir peur de nous mettre en danger.
Merci aussi beaucoup de m'avoir appris que la peur pouvait être un fluidifiant, un moteur, à partir du moment où on accepte de lui dire : "d'accord, je te prends avec moi."
Cette école donne de la force car elle nous permet de saisir dans une certaine mesure qu'il tient qu'à nous de décider de changer telle ou telle petite chose, de décider de modifier l'angle de vue, de voir autrement, et de faire. »

Narimane 

"J’emporte avec moi une grande malle magique qui renferme des secrets à partager à plusieurs. Des moments de grande solitude et de grande complicité. Des regards doux, des moments de doutes, des instants de rire, de tendresse, d’amour.
J’emporte l’envie de continuer ce beau voyage avec moi-même, avec vous à mes côtés.
J’emporte des frissons de frustration. J’emporte l’envie de revenir vite et même de ne jamais partir.
Je laisse ici une part de moi-même car je sais que des âmes bienveillantes viendront prendre soin d’elle. »

Thierry

 

Commencer 2021 avec un week-end à l’école du jeu avec Emma Pasquer était une très bonne entrée dans cette nouvelle année ! 
En tant qu’interprète, je ressens le besoin d’une remise en jeu des territoires déjà traversés et une exploration des espaces encore inconnus. Une marche est montée, une nouvelle se présente, le travail se poursuit. 
Au fur et à mesure du travail j’ai senti des espaces et des potentiels s’ouvrir. Il n’y avait pas grand-chose “à faire”, le corps trouvait seul le chemin, porté par la joie d’être, de laisser circuler et de se laisser traverser. Quelle joie d’être aussi en groupe, plusieurs corps en écho dans un même espace (qui respectait à la lettre les règles sanitaires et les mesures barrières).
Le lundi qui a suivi je me suis sentie alignée, avec une énergie dense, circulante et l’envie de poursuivre ce travail au plus tôt. Merci!

Laure

 

Ce que j'emporte avec moi, c'est la compréhension et la prise de conscience d'une joie de vivre intérieure très puissante qu'il m'est possible de transmettre et de diffuser. C'est également la compréhension que rien n'est insurmontable, que je peux me permettre d'être au plus bas et au plus haut dans les secondes d'après, si j'ose m'appuyer sur l'extérieur, sur les personnes qui m'entourent (proches ou pas) et leur demander de l'aide si j'en ai besoin. 
Ce que j'emporte avec moi c'est le soulagement de me permettre d'être joyeuse de vivre malgré ce qu'il peut arriver sur notre planète et d'être touchée au plus profond de mon être par chaque être vivant et histoire qui rencontre ma route. Enfin, ce que j'emporte avec moi, c'est la sensation de faire partie d'un tout.  Merci infiniment à vous. 

 

Albertine

 

Depuis le 17 mars 2020, je m’étais recroquevillée. Ce week-end, j’avais besoin des autres, je les ai retrouvés. Se trouver soi-même en trouvant les autres, n’est-ce pas là une formidable aventure?

Anne-Lise